- 29 septembre 2021

Mission

Mission de la Fondation Jean Paul II pour le Sahel

La mission de la Fondation Jean Paul II est la suivante : Favoriser la formation des personnes qui veulent effectivement s’engager au service de leurs pays et leurs citoyens, sans discrimination sociale, religieuse, ethnique en vue de la promotion intégrale de la personne humaine à travers la protection de l’environnement. Elle vise la promotion humaine intégrale et solidaire en  luttant contre la désertification et ses causes et en apportant secours aux victimes de la sécheresse

Voilà plus d’un quart de siècle que la Fondation Jean Paul II poursuit cette mission sans relâche en donnant la priorité à la formation d’animateurs locaux dans les domaines du développement technique, socio- sanitaire, socio -agricole, socio-économique et de l’animation globale pour un développement intégral de l’homme.

La voie de la responsabilisation des populations face à leur devenir, dans une politique solidaire et communautaire demeure l’une des originalités de la Fondation Jean Paul II, engagée dans la sauvegarde de l’environnement et de la gestion rationnelle des ressources naturelles, dans le but d’améliorer la vie des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants qui vivent dans les pays du Sahel.

C. La zone d’intervention de la Fondation Jean Paul II pour le sahel 

La Fondation Jean Paul II pour le sahel intervient dans neuf (09) pays du sahel parmi les plus pauvres de la planète : Burkina-Faso, Cap-Vert, Gambie, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad. Ces pays totalisent une population de près de 70 millions de personnes en 2010 dont 70% vivent en milieu rural donc potentiellement affectés par la désertification et la pauvreté qui sont des effets directs de la dégradation de l’environnement.

  1. Domaines d’intervention de la Fondation Jean Paul II pour le sahel :

La Fondation Jean Paul II pour le sahel accompagne depuis près de 30 ans des projets de développement en Afrique subsaharienne. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie des populations locales en luttant contre la désertification, la sécheresse et la pauvreté par la protection et la sauvegarde de l’environnement. Les projets financés par la Fondation Jean Paul II pour le sahel touchent 09 grands domaines d’intervention que sont par ordre de priorité :

  • Environnement et Ecologie ;
  • Hydraulique et moyens d’exhaure ;
  • Agriculture, maraîchage ;
  • Elevage, pêche et mareyage ;
  • Energie ;
  • Animation des communautés ;
  • Autopromotion communautaire ;
  • Santé ;
  • Enseignement technique et professionnel ;
  • Autres : (regroupe tous les autres domaines qui ne sont pas cités, et qui théoriquement ne sont pas éligibles aux critères de financement de la Fondation Jean Paul II pour le sahel, mais qui peuvent être financés à titre exceptionnel).

Portées par les sahéliens, les actions déployées visent à former les populations (aucun développement ne saurait se concevoir sans formation) , à faciliter leur accès aux services sociaux de base (Eau, Education, Santé), à améliorer leurs conditions socio-économiques, et à développer une agriculture durable à l’effet de préserver un environnement fragilisé par la désertification, la sécheresse et les changements climatiques.

Voici les grands types d’actions :

  • L’accès des populations à l’eau potable ;
  • la régénération, la défense et la restauration des sols ;
  • la mise en place d’exploitations agricoles ;
  • l’acquisition d’équipements agricoles ;
  • la mise en place de projets d’embouche et d’aviculture ;
  • l’utilisation et la vulgarisation d’énergies renouvelables et de substitution;
  • l’équipement et la construction de centres d’alphabétisation ;
  •  la mise en place d’activités génératrices de revenus et de banques de céréales ;
  • la mise à disposition du petit équipement sanitaire pour les structures de SMI (Santé Maternelle Infantile),
  • les CREN (Centre de Récupération et d’Education Nutritionnelle) et les orphelinats, 
  • et la construction et l’équipement d’ateliers de formation technique et professionnelle au bénéfice des populations sahéliennes.

Les projets financés sont initiés par les populations qui participent activement à toutes les phases de réalisation en collaboration avec des Cellules Diocésaines de Suivi (CDS) présentes dans 42 diocèses et 01 vicariat apostolique (Mongo au Tchad) que comptent les Neuf (09) pays du sahel. Elles assurent l’accompagnement des promoteurs, et le suivi de proximité des projets en étroite collaboration avec  le Secrétariat général du conseil d’administration de la Fondation Jean Paul II à travers son service suivi des projets et de l’action promotionnelle. Chaque année, ce service entreprend des missions de suivi évaluation pour accompagner les promoteurs dans la mise en œuvre des projets, et en évaluer  leurs impacts.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories